sportet-sante

Les meilleures techniques de respiration pour une variété de séances d’entraînement

Vous penseriez que respirer serait quelque chose qui vient naturellement à la plupart des gens, mais vous seriez surpris par le nombre de personnes qui respirent totalement mal! C’est vrai, nous parlons de la façon dont vous respirez lorsque vous travaillez.

Vos techniques de respiration peuvent faire ou défaire votre entraînement. Si vous ne respirez pas correctement lorsque vous courez, vous serez épuisé et épuisé quelques minutes seulement après le début de la course. Si vous ne respirez pas correctement en soulevant des poids, vous pourriez vous retrouver avec une hernie ou une autre blessure grave. Pas étonnant qu’il soit si important de bien respirer!

Voici les bonnes techniques de respiration à utiliser pour vos entraînements:

Techniques de respiration de yoga
Lorsque vous faites du yoga, votre objectif est de faire correspondre la longueur de votre inspiration à votre expiration. Ceci s’appelle sama vritti (respiration égale).

Inspirez jusqu’à trois fois, attendez une seconde, expirez jusqu’à trois et attendez une seconde avant de respirer à nouveau. Concentrez-vous sur le comptage, et cela vous aidera à rester dans le moment et dans cette pose. Maintenez la bonne posture et vous constaterez qu’il est beaucoup plus facile de respirer dans toutes ces postures tordues.

Cette respiration abaissera votre tension artérielle, calmera votre système nerveux, combattra le stress et vous aidera à maintenir les postures en équilibre et en torsion.

Ne retenez jamais votre souffle dans ces poses difficiles! Si vous le faites, vous faites trop d’efforts et vous devriez faire une pause pour reprendre votre souffle.

Techniques de respiration sportive
Votre objectif devrait être d’inspirer depuis le diaphragme et d’utiliser vos muscles abdominaux pour préparer votre colonne vertébrale à l’impact d’un tacle de football ou d’un échec de hockey. Le diaphragme et les muscles abdominaux aideront non seulement à protéger votre colonne vertébrale contre les blessures, mais vous rendront également plus difficile à renverser.

Respirer en courant est beaucoup plus difficile (voir ci-dessous), mais lorsque vous vous apprêtez à prendre un coup, remplissez votre diaphragme d’air plutôt que de la poitrine. Votre cage thoracique devrait s’étendre dans toutes les directions et resserrer les muscles de votre noyau avant d’être attaquée.

Lorsque vous jouez, concentrez-vous sur des respirations profondes et apaisantes. Cela réduira la fatigue et gardera votre esprit concentré sur le jeu.

Exécution de techniques de respiration
Il n’existe pas de façon “correcte” de respirer en courant, mais ce qui compte, c’est que vous trouviez votre rythme.

De nombreux coureurs respirent une fois tous les deux pas, ce qui permet de définir un rythme de respiration 2: 2.
D’autres préfèrent un rythme de 3: 3 – trois frappes de pied par inspiration et trois autres par expiration. Pour une course ou un jogging plus lent, cela peut être un très bon modèle pour ceux qui ont des poumons plus grands.
Certains optent pour un rythme de 3: 2 – trois frappes de pied par inspiration et deux par expiration. Ceci est supposé éviter que votre foie ne soit mis à rude épreuve pendant votre course.
Il est essentiel que vous vous installiez dans un rythme pendant la course, car cela contribuerait à réduire la pression exercée sur votre diaphragme et vos organes.

Nez vs. Bouche
De nombreux entraîneurs vous diront de respirer par le nez et d’expirer par la bouche. Cela contribue à augmenter la saturation en dioxyde de carbone dans votre sang, ce qui vous calmera et maintiendra votre niveau d’énergie. Il peut également vous empêcher d’inhaler l’air froid en hiver et réduire l’inhalation d’allergènes.

Toutefois, si vous vous sentez plus à l’aise pour respirer par la bouche, faites-le. Assurez-vous de suivre le rythme!

Musculation Techniques de respiration
De nombreux haltérophiles débutants commettent l’erreur de retenir leur souffle lorsqu’ils poussent ou tirent, ce qui peut entraîner des blessures graves. Heureusement, il est facile d’apprendre à respirer:

Inspirez sur la partie excentrique de votre exercice (abaissement de la barre pendant un développé couché, étirement des bras après une boucle, chute dans votre squat).

Expirez sur la partie concentrique de votre exercice (en poussant la barre pendant un développé couché, en frisant les poids et en remontant du squat).

Assurez-vous de garder vos muscles abdominaux engagés et votre rythme respiratoire lorsque vous vous entraînez. Si vous avez besoin d’un peu de stabilité, retenez votre souffle pendant un représentant, mais pas plus! Le tenir trop longtemps augmente votre tension artérielle et peut augmenter votre risque de hernie.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close