sportet-sante

Tests de condition physique pour le service d’incendie américain

Il va sans dire que les pompiers ont un travail difficile avec des exigences physiques intenses. Les tests d’aptitude physique, comme le test d’aptitude physique du candidat (CPAT), permettent aux pompiers de se qualifier pour le poste. Ce test mesure l’endurance cardiovasculaire, ainsi que la force et l’endurance musculaire.

Tâches CPAT

Il va sans dire que les pompiers ont l’un des emplois les plus difficiles au pays. Les huit tâches décrites dans le CPAT sont les exigences minimales requises pour devenir pompier. Ces tâches sont des simulations de ce qu’un pompier peut rencontrer pendant son travail.

Ce test standardisé doit durer au moins dix minutes et vingt secondes et comprend huit épreuves différentes:

1. Montée d’escalier

Pour cette partie du test CPAT, le testeur doit porter une trentaine de kilos sur chaque épaule, reproduisant ainsi le poids d’un sac à haut risque (le faisceau de flexibles). Le participant se réchauffe ensuite pendant vingt secondes à raison de 50 pas par minute sur une machine à monter les marches. Après l’échauffement, le testeur commence immédiatement la partie de l’essai, qui dure trois minutes, avec une cadence pas à pas de 60 pas à la minute. Ce test est conçu pour imiter la montée d’escaliers, tout en portant le sac à haut risque dans des vêtements de protection complets.

2. Drag de tuyau

Le testeur se prépare en plaçant une buse fixée à 200 pieds de hoseline sur l’épaule ou sur la poitrine. Le participant peut courir ou marcher en traînant le tuyau sur un tambour et en effectuant un virage à quatre-vingt-dix degrés, qui se poursuit sur 25 pieds de plus. Le testeur doit ensuite s’arrêter dans une boîte marquée et tomber sur au moins un genou, puis tirer sur le tuyau jusqu’à ce que la marque des 50 pieds franchisse une ligne d’arrivée. Cette tâche reproduit le fait de tirer un objet vide d’une camionnette de pompier vers un bâtiment (ou une autre scène d’incendie) tout en évitant les obstacles et en restant immobile.

3. Transport d’équipement

Cette tâche implique deux scies de fortune et une armoire à outils, imitant une armoire de stockage sur un camion de pompier. Cet événement teste la capacité du participant à prendre des outils électriques dans un camion de pompier, à les transporter vers une scène d’urgence et à les ramener dans le camion. Le testeur doit prendre les deux scies de l’armoire (une à la fois), les poser au sol, puis les ramasser toutes les deux (une par main), les transporter sur un fût pré-positionné et les retourner point de départ.

4. Relever et rallonger une échelle

Cette tâche est utilisée pour tester la capacité du participant à placer une échelle au sol devant un camion de pompier et à l’étendre jusqu’à un toit ou une fenêtre. Le testeur se dirige vers le dernier échelon de l’échelle, soulève la partie non accrochée du sol et la porte main par main jusqu’à ce qu’elle soit ancrée contre le mur. Il doit ensuite passer immédiatement à l’échelle suivante et, debout, les deux pieds dans la case prévue à cet effet, étendre la partie volante jusqu’à ce qu’elle s’arrête, puis la ramener au point de départ.

5. Entrée forcée

Pour cette tâche, les participants doivent utiliser une masse pour frapper un appareil de mesure dans une zone cible jusqu’à ce que le signal sonore soit activé. Les pieds doivent rester en dehors de la zone marquée à tout moment. Le test d’entrée forcée mesure la capacité du candidat à utiliser la force pour ouvrir une porte verrouillée ou abattre un mur.

6. Recherche

Les candidats doivent ramper dans un labyrinthe de tunnels (mesures approximatives 3x4x64) avec deux virages à 90 degrés et plusieurs obstacles. En outre, deux sections du tunnel ont des dimensions réduites. Cette tâche simule la recherche d’une victime dans un espace aléatoire avec une visibilité limitée.

7. Sauvetage

L’examinateur doit faire glisser un mannequin de 50 kg (165 livres) par les poignées situées sur l’épaule du harnais. Il / elle effectue ensuite un virage à 180 ° autour d’un tambour, puis traîne le mannequin à 35 mètres de plus jusqu’à la ligne d’arrivée. Cette partie du CPAT imite le retrait d’une victime (ou d’un partenaire blessé) de la scène d’un incendie.

8. Brèche et traction au plafond

Le candidat doit retirer un support de pique (support de six pieds avec un crochet et une extrémité) du support, puis placer l’extrémité du support sur une porte de 60 livres au plafond. Il doit ensuite pousser la pointe trois fois tout en restant dans la limite prédéterminée. Le piquet est ensuite chauffé à un appareil de plafond de 80 kilos et est tiré cinq fois. Un ensemble est composé de trois poussées et cinq tractions répétées quatre fois. Cette tâche évite de casser et d’abaisser un plafond pour vérifier la propagation du feu.

Bien que l’on sache que les pompiers doivent être en excellente forme physique, beaucoup d’entre nous ne sont pas conscients de la difficulté et de la précision des tests de qualification. Le fait de se familiariser avec ces tâches difficiles permet de mieux comprendre cette occupation héroïque.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close