sportet-sante

Les plus grands mythes de remise en forme

Beaucoup d’entre nous reçoivent des conseils d’amis, de collègues et de copains de sport sur de supposés «faits» concernant la condition physique et l’exercice. La presse regorge régulièrement d’histoires alarmantes sur les dangers d’une formation physique excessive ou insuffisante. La réalité est que bon nombre de ces articles et conseils des médias sont inexacts et ne devraient pas vous empêcher de faire de l’exercice. Nous avons donc décidé d’examiner plus en détail certains des mythes les plus connus en matière de remise en forme.

Que vous vous inquiétiez pour la santé des articulations et du corps ou que vous ne sachiez pas quels types d’exercice correspond le mieux à vos objectifs individuels, il existe de nombreuses informations sur la forme et les choses à ne pas faire en matière de condition physique qui peuvent parfois être très déroutantes, même pour la plupart des gens. athlètes expérimentés! Mais ne vous inquiétez pas, car nous avons rassemblé quelques-unes des idées fausses les plus courantes, pour vous aider à trouver ce qui vous est utile.

1
‘On a rien sans rien’
Maintenant, clouons celui-ci sur la tête pour commencer; Si vous vous sentez mal à l’aise et pénible au travail lorsque vous êtes aux deux tiers de la classe d’essorage ou même à cinq minutes d’une montée en montagne, eh bien, c’est à prévoir. Toutefois, si vous ressentez une vive douleur au genou droit chaque fois que vous courez ou courez, il est probablement très judicieux de vous arrêter et de consulter un kiné.

Tandis que trop facile dans la salle de sport ne produira pas les résultats escomptés, trop de pression peut faire plus de mal que de bien.
Tandis que trop facile dans la salle de sport ne produira pas les résultats escomptés, trop de pression peut faire plus de mal que de bien. Il y a une réelle différence entre trouver quelque chose de difficile et ressentir une douleur réelle à la suite d’une blessure. Il est important de reconnaître les brûlures causées par l’exercice et l’effort déployé par votre corps. Si votre corps est blessé ou si quelque chose ne va pas, vous devez vous arrêter. Si la douleur est vive, inhabituelle, douloureuse ou aiguë, et que vous ne vous attendez pas à la chaleur que vous ressentez dans vos muscles pendant un entraînement, il y a quelque chose qui ne va pas et vous devez remédier au problème.

2
“La musculation n’est pas bonne si vous voulez perdre du poids”
Bien que beaucoup de gens aient tendance à éviter les zones de poids au gymnase, le fait est que si vous voulez perdre du poids, c’est là que vous devez vous diriger. Une session de poids ciblée qui implique des représentants élevés et des poids faibles va tonifier les muscles et brûler plus de calories qu’une séance d’entraînement aérobique.

La clé est la quantité de calories que vous brûlez après avoir terminé votre session. Pour les femmes, cette brûlure peut représenter jusqu’à 350 calories supplémentaires. Et rappelez-vous qu’une masse musculaire plus élevée peut également stimuler l’activité métabolique du corps, ce qui se traduit par une combustion plus efficace de la graisse et des calories tout autour. Plus il y a de protéines dans votre corps, plus il y a de jours de brûlure et de bonheur. Vos muscles ne commenceront pas à se développer à un rythme astronomique qui ne vous transformera pas rapidement en hulk, au lieu de cela, vous vous maigrissez beaucoup plus rapidement qu’avec le cardio seul.

3
“Vous devez maintenir votre intensité d’exercice aérobique faible pour brûler plus de graisse”
Alors, dissipons ce mythe une fois pour toutes car les faits sont ceux-ci; les exercices à faible intensité utilisent principalement les graisses comme carburant, tandis que les exercices à haute intensité utilisent principalement des glucides. (Il y a un continuum entre les deux, de sorte que l’exercice devient de plus en plus difficile, la quantité de glucides utilisée augmente et la quantité de graisse utilisée diminue.) Mais le problème est qu’un exercice de faible intensité ne brûle pas beaucoup de calories, alors que les séances d’entraînement plus difficiles bonne affaire.

Pensez-y comme deux morceaux de tarte. Dans la tarte à faible intensité; la plupart des réserves de graisse, mais seulement un très petit morceau car les calories brûlent si bas. Dans la tarte à haute intensité, seule une petite partie des calories provient des réserves de graisse, mais, et c’est le point crucial, la tarte est bien plus grosse car beaucoup d’autres calories sont brûlées. Par conséquent, il est préférable d’utiliser la tranche de haute intensité en raison de sa forte teneur en calories et de sa brûlure par la graisse. D’accord?!

Bien qu’il soit bon de brûler des graisses, comme on pourrait le penser, il faut brûler des graisses, mais perdre du poids revient essentiellement à brûler plus de calories que vous n’en consommez. Il est donc plus important de brûler plus de calories que de graisses. Ne vous découragez donc pas des activités anaérobies et de haute intensité, car elles contribueraient à perdre du poids en général et à améliorer la condition physique plus rapidement.

4
‘Les classes Step Machine ou Step vous donnent un grand retard’
Maintenant, à moins que vous ne soyez devenu fou furieux et que vous ayez réglé la résistance sur le stepper à un niveau tel que vous puissiez à peine déplacer la pédale de haut en bas, l’action de la marche à pas sera une activité aérobique à faible résistance. En conséquence, il ne présentera pas de stimulus suffisant sur le tissu musculaire pour le faire grossir et n’aura donc aucun effet sur la taille de votre dos.

Le Stepping est en fait un excellent entraînement cardio qui renforcera la capacité aérobique et améliorera l’endurance musculaire des jambes et des fessiers.
Le Stepping est en fait un excellent entraînement cardio qui renforcera la capacité aérobique et améliorera l’endurance musculaire des jambes et des fessiers. Mais la principale chose à retenir est de garder votre posture en échec: gardez le nombril légèrement attiré par la colonne vertébrale et le coccyx légèrement caché sous le corps, car marcher le ventre suspendu et le dos cambré donnera certainement l’apparence d’un gros derrière!

De plus, même s’il s’agit d’une activité anaérobie, la majorité des exercices pour les fessiers ne grossiront même pas votre derrière, les muscles grossiront, mais le processus de mise au point va éliminer la graisse corporelle; causant un plus perky et Peachy derrière au lieu de l’élargir. Les gros bas sont le résultat de dépôts de graisse excessifs autour des hanches et sous les fessiers. Travailler sur ces muscles et les décaper en conséquence vont réellement remodeler votre derrière.

5
“Si vous faites 10 000 pas par jour, vous n’avez pas besoin de faire d’autres exercices”
Hmmm, c’est un problème! Cela dépend vraiment de vos objectifs. La ligne directrice 10 000 pas par jour vise la prévention des maladies pour ceux qui ne pratiquent pas l’exercice physique et qui se sentent trop à l’aise dans notre société automatisée, plutôt que d’améliorer leur forme physique.

Bien sûr, si vous partez d’une base sédentaire, alors que vous atteignez votre objectif au quotidien, vous améliorerez certainement votre forme physique. Toutefois, cela ne compte que comme un exercice aérobique de faible intensité. Lorsque cet objectif a été conçu à l’échelle nationale, il visait à aider les personnes à ajouter du mouvement à leurs horaires chargés, et non à remplacer votre séance d’entraînement.

Pour une remise en forme complète, vous devriez idéalement compléter ceci avec un exercice aérobique plus court mais de plus forte intensité (comme courir, cours de spinning ou entraînement en circuit), une musculation (utiliser des poids ou votre propre poids pour résister) et de la souplesse. travail. Chaque type d’exercice a ses avantages spécifiques, c’est pourquoi il n’est jamais idéal de s’en tenir à la même intensité ou à la même méthode d’activité. La variation est la clé pour garder votre corps sur ses orteils et empêcher votre esprit d’entrer dans un plateau ennuyeux avec l’exercice.

6
“Les sit-ups sont le meilleur exercice pour aplatir l’estomac”
Les redressements assis, les redressements assis et les boucles, littéralement tout mouvement dans lequel vous courbez votre torse vers l’avant, développez le muscle du «six-pack» ou du droit de l’abdomen (RA) à l’avant du torse. Malheureusement, le travail de ce muscle n’a pas pour effet d’aplatir l’estomac et ne vous donnera certainement pas les abdominaux. Au-dessous du paquet de six se trouve une sangle épaisse, semblable à un corset, qui fait tout le tour de la taille, de l’arrière vers l’avant. Ce muscle transverse de l’abdomen (TA), également appelé noyau, est celui qui est responsable de l’aplatissement du ventre, et pourtant peu d’entre nous y prêtons jamais attention!

Pour activer votre TA, placez vos pouces sur les côtés de votre taille, au niveau de votre nombril, et placez vos autres doigts sur l’os pubien (la zone située sous votre nombril). Maintenant, tirez cette zone en dessous du nombril vers l’arrière (à l’écart des doigts) sans lever les côtes ni retenir votre souffle. Pratiquez cette pratique régulièrement tout au long de la journée et une fois que vous pouvez «engager votre cœur» (comme nous le disons dans le commerce!), Il existe de nombreux autres exercices de base pour renforcer votre ventre et lisser l’abdomen.

7
“Plus on boit d’eau quand on fait de l’exercice, mieux c’est”
Il est vrai que nos besoins en liquide augmentent considérablement pendant l’activité physique, mais il n’est pas nécessaire de boire des litres d’eau pour rester hydraté. En fait, l’approche «gluante» est contre-productive car le corps ne peut traiter qu’une quantité de liquide à la fois, et si vous en versez trop, vous allez simplement le pisser à nouveau!

De plus, avez-vous déjà bu une bouteille d’eau et parti faire un jogging, c’est comme si votre estomac avait été remplacé par une machine à laver. L’eau est censée remplacer les fluides perdus au cours de l’exercice physique, de sorte qu’une consommation excessive en excès sera inutile ou même dommageable.

En effet, dans certaines situations (telles que des événements d’endurance prolongés), vous pouvez même vous exposer à un risque d’hyponatrémie, une maladie potentiellement mortelle. La meilleure approche consiste à maintenir une bonne hydratation 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et pas seulement 10 minutes avant votre entraînement. Si vous vous assurez de boire de l’eau et d’autres liquides tout au long de la journée, vous ne commencerez pas à être déshydraté et vous vous en sortirez parfaitement bien en prenant quelques gorgées pendant l’exercice.

Et votre estomac ne sera pas trop mou! Les autorités sportives internationales ont maintenant cessé de recommander une certaine quantité de liquide à boire pendant l’exercice, en raison du nombre croissant de cas d’hyponatrémie ces dernières années. Ils vous suggèrent maintenant de boire en fonction de votre soif ou de vous peser avant et après un entraînement chronométré et de remplacer la perte de poids en grammes par la même quantité de liquide en millimètres (par exemple, si vous courez pendant une heure et perdez du poids.) un demi-kilogramme de poids corporel, vous devriez viser à boire 500 ml d’eau lors de courses d’une heure.)

8
«Courir, c’est mauvais pour les genoux»
Courir a longtemps eu une mauvaise influence sur les genoux en ruine, mais si vous vous entraînez de manière sensée, portez le type de chaussures de course approprié et faites des choses sensées comme échauffement, écarter les douleurs vives et courir sur une variété de surfaces, c’est en fait un très bon moyen pour eux. Une étude publiée dans la revue Arthritis and Rheumatism a montré que, loin d’augmenter le risque de problèmes articulaires, la course à pied pouvait protéger de l’arthrose en préservant la solidité des articulations et du tissu conjonctif, ainsi que leur mobilité et leur apport en nutriments.

Beaucoup souffrent d’attelles de tibia qui peuvent être exaspérées par la course à pied, mais cela ne deviendra qu’un problème, au point que vous devriez éviter de courir si vous avez des chaussures très inadéquates. Une autre étude, publiée dans le Journal of Rheumatology, n’a révélé aucune différence dans l’ampleur ou le taux de dégénérescence des articulations du genou et de la hanche des coureurs et des non-coureurs, bien que les deux groupes aient connu une certaine dégénérescence avec l’âge. Alors, ne vous découragez pas pour la course à pied car vous avez les genoux louche, cela ne nuira pas à la course, mais assurez-vous que vous êtes bien préparé à la course, aux étirements et à la tenue vestimentaire.

9
“Plus vous faites d’exercice, mieux c’est”
Croyez-le ou non, il y a trop d’exercice. C’est au repos, pas à l’entraînement, que le corps effectue toutes les réparations et le «ménage» nécessaires pour être en meilleure forme et plus fort. Ainsi, si vous enlevez ce repos, vous ne pourrez jamais atteindre votre plein potentiel. Ce n’est pas une excuse pour aller au gymnase une fois par semaine et prétendre que votre corps a besoin de temps pour se reposer, c’est ça qui pousse un peu!

Vous avez besoin d’au moins 48 heures entre les exercices de musculation de certaines parties du corps pour permettre aux muscles de récupérer et, même si vous pouvez faire un entraînement d’aérobic et un travail de souplesse quotidien, il est sage de respecter la règle de «dur, facile», où vous suivez un entraînement difficile. séances avec un entraînement plus doux le lendemain.

Le surentraînement vous exposera également à un risque de blessure et à une atteinte de votre système immunitaire, ce qui pourrait vous coûter des semaines sans aller au gymnase pendant votre convalescence. Trop souvent, les athlètes et les individus s’épuiseront, car lorsqu’ils sont associés à des responsabilités et à un travail, des exercices trop durs et trop longtemps peuvent gruger votre énergie physique et mentale. Les jours de repos sont une partie importante de l’exercice, et le seul jour de congé ne fera rien pour votre progression, alors ne vous inquiétez pas trop.

dix
“Vous ne devriez pas vous entraîner trop tard dans la soirée, sinon vous serez éveillé”
On nous dit depuis longtemps que seules les activités douces, comme le yoga ou le Pilates, conviennent à la dernière partie de la soirée. Si nous faisons un autre type d’exercice le soir, nous sommes avertis que nous pourrions être allongés sur le lit, bien réveillés, pendant des heures. Pas vraiment, selon l’expert du sommeil, le professeur Youngstedt de l’Université de Californie. Il a découvert que l’exercice était aussi efficace que les somnifères pour aider les insomniaques à se rendre au pays de Nod. “Les gens devraient expérimenter par eux-mêmes pour voir si l’exercice favorise un meilleur sommeil”, conseille le professeur Youngstedt. Il a également constaté que les exercices en plein air étaient plus efficaces pour soulager les problèmes de sommeil que les séances d’entraînement à l’intérieur.

Faire de l’exercice vous fatiguera inévitablement. Plusieurs fois, après une séance d’entraînement, vous vous sentez bien, mais une douche et une sieste suivent bien. Parfois, la soirée est le seul moment de la journée pour faire de l’exercice en raison d’horaires chargés et aussi bénéfique que puisse l’être l’entraînement du matin – relance le métabolisme et libère la journée – ne s’entraîne pas le soir de bonne heure heures.

 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close