sportet-sante

Utilisez le temps sous tension pour créer une masse musculaire sérieuse

Les culturistes sont souvent interrogés sur la quantité de poids qu’ils peuvent soulever lors de divers exercices. Mais, la vérité est que les culturistes ne se soucient pas trop de ce sujet. Ils n’accordent pas trop d’importance à ce qu’ils peuvent soulever, car contrairement à l’haltérophilie ou à l’haltérophilie olympique, la musculation ne concerne pas la force d’une personne. La principale chose que les culturistes se préoccupent est l’apparence de leur musculature.

C’est pourquoi ils ne s’efforcent pas d’atteindre des records personnels de poids ou de représentants. Au lieu de cela, leur objectif principal est de rendre leurs muscles plus gros au fil du temps. Vous verrez également des vitesses de levage de poids variables selon les différents culturistes, et même si cela peut être monotone et fastidieux à certains moments, l’augmentation du temps sous tension vous aidera certainement à faire de plus grands gains d’hypertrophie par rapport à un temps sous tension plus court.
Le temps sous tension est défini comme la quantité de temps pendant laquelle un tissu est soumis à une tension pendant un ensemble de travail. Augmenter le temps pendant lequel le tissu musculaire est stressé peut créer une plus grande dégradation des fibres musculaires que de déplacer un poids plus léger plus rapidement. En fin de compte, cela entraîne une augmentation de la taille musculaire après la récupération.

Pour obtenir la bonne réponse de votre tissu musculaire, un ensemble de 10 répétitions devrait durer environ 30 à 40 secondes, tandis que les haltérophiles réguliers feraient le même ensemble dans un délai plus court, 20 à 30 secondes. Lorsque vous augmentez le temps sous tension, vous vous concentrerez principalement sur l’intensité au lieu de penser à faire un nombre spécifié de répétitions.

Il y a eu beaucoup de débats pour savoir si l’augmentation du temps sous tension déclenche des gains musculaires plus importants, mais la majorité des études soutiennent cette affirmation sous diverses découvertes:
• La surface de section transversale des fibres musculaires de type à contraction lente est fortement augmentée, ce qui conduit à une stimulation maximale de ces fibres de type I car elles possèdent un seuil de fatigue élevé, ce qui favorise également une réponse hypertrophique accrue.

• Augmentation de la densité mitochondriale, de la synthèse des protéines myofibrillaires et sarcoplasmiques après une augmentation du temps sous tension pendant l’entraînement.

• Occlusion vasculaire résultant de l’augmentation du nombre de vaisseaux sanguins comprimés pendant des périodes prolongées après l’entraînement.

• L’augmentation du seuil de lactate entraîne une augmentation de l’enflure cellulaire et une augmentation des niveaux d’hormones anabolisantes, ce qui entraîne une augmentation de la synthèse des protéines.

Quelques conseils pour obtenir plus de temps sous tension:

Comme pour tous les autres types d’entraînement, le recours à la périodisation entraînera des gains hypertrophiques et de force plus importants à long terme. Il en va de même lorsque vous commencez à augmenter le temps sous tension. Cela permettra une adaptation continue à l’entraînement, ce qui conduira finalement à des gains musculaires plus importants.

Lorsque vous vous concentrez sur le maintien d’une tension dans votre muscle pendant 30 à 40 secondes, vous constaterez que les poids qui étaient auparavant faciles à manipuler deviennent de plus en plus lourds, à tel point que vous ne pourrez plus les soulever après la 20e seconde. C’est le moment où vous devez ajouter des drop sets. Maintenez la même intensité et passez le temps accru sous tension en prolongeant l’ensemble avec des poids plus légers.

Concentrez-vous sur la partie excentrique du mouvement. La majorité des haltérophiles ont tendance à ignorer la partie excentrique / négative du mouvement en laissant simplement le poids revenir à sa position de départ sans aucune résistance ni contrôle. Cela élimine un grand potentiel pour provoquer une réponse hypertrophique. Même si la partie concentrique du mouvement est essentielle pour déclencher l’hypertrophie, la partie excentrique exerce une pression plus importante sur votre muscle. Cela fonctionne non seulement pour supporter correctement le poids, mais également pour résister à la gravité. Ne négligez pas la partie excentrique.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close