sportet-sante

Pourquoi le surentraînement arrête-t-il les progrès de votre condition physique?

Le sujet toujours controversé du “surentraînement” est un sujet sensible chez ceux qui fréquentent le gymnase. Il est difficile de penser que trop d’exercice nuit au progrès général de votre condition physique, même s’il est important de prévoir suffisamment de temps de repos entre les séances d’entraînement. Il est également important de réaliser que le temps de repos recommandé dépend de nombreux facteurs, tels que votre objectif de mise en forme et la méthode d’exercice préférée. Comprendre la valeur du temps de repos lors de la formulation d’un plan d’entraînement efficace est finalement bénéfique, mais vous ne devriez pas être dissuadé de faire de l’exercice régulièrement, de peur de retarder vos résultats.

Définir la notion de surentraînement

Le surentraînement est simplement décrit comme une activité physique excessive entraînant une diminution globale de la capacité de performance, ce qui freine votre capacité à développer de la masse musculaire maigre. Le surentraînement est surtout lié à la musculation, bien qu’il puisse également s’appliquer à d’autres modes d’exercice, tels que le sprint, qui nécessite généralement un temps de repos supplémentaire. Les exercices aérobiques à haute intensité, comme l’entraînement par intervalles sprint, ne devraient être pratiqués que deux à trois fois par semaine. Cela diffère grandement de l’exercice anaérobie d’intensité modérée, comme l’haltérophilie, qui peut être effectué cinq à six jours par semaine, en fonction de vos objectifs de mise en forme.

Effets du surentraînement

L’exercice n’est qu’un élément d’un programme de conditionnement physique efficace. Votre régime alimentaire et votre temps de repos font également partie intégrante de votre bien-être général. C’est pourquoi vous ne devez pas accorder autant d’importance à un seul aspect de l’amélioration de votre forme physique. Tandis que trop d’exercice peut amener les grands groupes musculaires à devenir moins sensibles, trop de temps de repos peut conduire à une atrophie musculaire. Il est important d’établir un équilibre entre l’exercice et le repos lors de l’exécution de votre plan de mise en forme. Prévoyez au moins 24 heures entre les séances de musculation et 48 heures entre les séances d’entraînement par intervalles de haute intensité (HIIT). Consultez un expert en conditionnement physique ou un entraîneur personnel si vous ne savez pas si votre programme de conditionnement physique actuel générera un gain maximal.

Équilibrer votre alimentation

Le surentraînement peut interrompre votre progression physique pour diverses raisons, mais vous pouvez éviter le phénomène dit du surentraînement en équilibrant votre alimentation. Votre régime devrait inclure une combinaison de glucides, de lipides et de protéines. Chaque forme de carburant corporel est importante pour la récupération naturelle. Les protéines sont essentielles aux repas post-entraînement, car elles sont indispensables pour aider vos fibres musculaires à se renforcer. Les glucides sont nécessaires à la consommation de repas avant l’entraînement, car ils constituent la méthode de carburant préférée de l’organisme lors d’exercices d’intensité modérée à élevée. De même, le corps utilise les graisses comme source de carburant pendant les périodes de repos. Ne pas avoir une alimentation équilibrée peut amener votre corps à utiliser les fibres musculaires comme carburant, entraînant une atrophie.

Recommandations pour la récupération

Une alimentation saine peut potentiellement améliorer l’efficacité du temps de récupération moyen pour la plupart des individus, ce qui permet idéalement aux adeptes de la gym fréquents de faire de l’exercice plus souvent sans trop s’entraîner. Il est également important de rester hydraté chaque jour. L’eau aide à fournir aux muscles fatigués les nutriments dont ils ont besoin pour récupérer plus efficacement. Buvez de 6 à 10 verres d’eau de huit onces par jour. De plus, dormez au moins huit heures par nuit pour améliorer le temps de récupération. En suivant ces étapes simples avec de l’aide, vous faites souvent de l’exercice sans ressentir les effets de dégénérescence musculaire du surentraînement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close